05
Nov

Interview de Khansaa Amraoui dans La Vie Eco – SPECIAL VOTRE MAISON – MARS 2012

Transcription de l’interview de Khansaa Amraoui par le journaliste  Jean-Pierre TAGORNET dans le journal LA VIE ECO,  SPÉCIAL VOTRE MAISON, le Vendredi 23 mars 2012:

La Vie Eco, SPÉCIAL VOTRE MAISON : La modernité s’impose dans les salons

L’hospitalité évolue, l’espace dévolu à recevoir également. Un bon agencement est crucial pour cet espace. Le style baroque revisité prisé.

Les salons en L tout comme les tons flashis, voir le mobilier tendance habillent salons européen et beldi.Au sein de notre habitat, les sa­lons beldi et européen agré­mentés du coin feu ont tou­jours occupé une place de hcoix puisqu’ils étaient intrinsèquement liés aux notions d’hospitalité et de convi­vialité, autrement dit à l’art de recevoir. Or, force est d’admettre, qu’au fil du temps, «recevoir» se conjugue diffé­remment et plus rarement. L’espace »ré­ception« connaît donc des changements notoires. Par ailleurs, étant donné que les superficies ont aussi tendance à di­minuer, les salons beldi, européen et le coin feu se métamorphosent. Qu’il s’agisse de petites ou grandes surfaces, d’appartements ou de villas, les dé­marches seront nécessairement diffé­rentes. C’est ce que nous explique Khansaa Amraoui, architecte d’inté­rieur.

«Pour les appartements comme pour les villas, le contemporain s’impose et la grande tendance est au baroque revisité. L’espace réception consacré à la convivia­lité devient de plus en plus intimiste car les modes de vie ont changé et on reçoit beau­coup moins que jadis»,note avec perti­nence Khansaa Amraoui.

Selon elle, le coin réception doit avant tout s’adap­ter aux superficies. De la sorte, l’évolu­tion change en fonction de l’espace.

Bien agencer, une nécessité sur les petits appartements

Ainsi, selon notre architecte d’intérieur, si on doit oeuvrer au sein d’un petit appartement on sera forcément limité dans ses choix. La contrainte majeure concerne l’agencement. Certes, dans 20m² il est quasi im­possible de concevoir des espaces bien distincts réservés aux salons beldi, eu­ropéen, ainsi qu’au coin feu. Par conséquent, les trois devront cohabi­ter au mieux. L’architecte d’intérieur devra donc s’évertuer à créer un agen­cement harmonieux. Pour Khansaa Amraoui, on pourra donc opter pour un coin beldi en L avec en face un écran TV fixé au mur. Le salon euro­péen se composera d’un canapé 2 places et d’un fauteuil, sans oublier une table basse ou gigogne. Quant au coin feu, nulle trace de la cheminée traditionnelle. Cette dernière sera rem­placée par une cheminée bioéthanol très design (quasiment un meuble). Ceci dit, si l’appareil est esthétique et performant, son combustible enre­gistre des ruptures de stock fréquentes. Par ailleurs, les crépitements du bois qui se consume, son odeur si particu­lière feront défaut. Une autre alter­native à la cheminée classique impo­sante (système d’évacuation consé­quent) est le poêle à bois circulaire au conduit restreint.

«Ces derniers sont de Plus en plus design. Ils dégagent beaucoup de chaleur et sont peu énergivores», nous indique Khansaa Amraoui.

A partir de 40 m², on est mieux à l’aise

Selon notre architecte d’intérieur, il faut au moins bénéficier d’une super­ficie de 40 m2 pour réaliser une récep­tion plus classique. On pourra alors concevoir un salon beldi en U dans des tons chatoyants, l’accessoiriser de poufs et l’habiller selon un esprit ethnique, tendance plutôt que traditionnel. C’est un lieu de réception pur. Mitoyen, le salon européen en L sera composé de 5 places. Comme il s’agira d’un lieu fa­milial et de détente, on y intégrera le matériel télévisuel. Une table basse trônera sur un tapis moderne. On pourra aussi y adjoindre un fauteuil de re­laxation,

Pour ce qui concerne le coin feu, la cheminée classique de taille moyenne est souhaitable. L’espace peut être agré­menté de deux fauteuils style «Ches­terfield». Si toutefois il reste de l’es­pace près du coin feu, on peut envi­sager d’ériger une bibliothèque mu­rale, voire un équipement audio. De la sorte, l’espace réception est synonyme de détente et d’évasion. Notons que dans ces deux cas de configuration (20 m² et à partir de 40 m²), en apparte­ment, il faudra aussi jouer sur l’agen­cement pour inclure la salle à manger pour la famille micro-cellulaire. Au-delà de cinq convives, les choses se compli­quent un peu. Le cas échéant, on pour­ra servir les adultes et les enfants sé­parément, à la fois dans les salons et la salle à manger.

La réception prend tout son sens dans la villa

Rêvons un peu et imaginons-nous oc­cupant une immense villa. A partir de 200 m², c’est là que la réception prend tout son sens. Selon Khansaa Amraoui, le salon marocain se démarquera des autres espaces par deux à trois marches. La tendance actuelle est au tradition­nel revisité. Le sol sera recouvert de bois massif, de marbre ou de terre cuite émaillée. Les murs seront habillés de zelliges émaillés dans des tons neutres ou en tadelakte avec une frise de 60 cm de longueur agrémentée d’une jolie cal­ligraphie. Le plafond sera ouvragé de manière plus traditionnelle, par le biais de stuc, de plâtre ou de bois sculpté. Les fenêtres seront étroites avec des verres colorés afin de conserver la convivialité.

Pour ce qui est du mobilier, sur le ta­pis r’bati ou contemporain, voire l’union de trois tapis persans, on trou­vera un socle construit en zellige ou en terre cuite ou encore en bois sculpté (moucharabieh ou incrustation à la sy­rienne). La présence d’une grande table centrale et de cendriers classiques ou gigognes est nécessaire. En revanche, notre architecte d’intérieur propose qu’ils soient en bois sculpté, sauf si les murs font honneur au tadelakte. Le cas échéant, on pourra oser du mobilier en verre ou en plexiglas.

Les matelas seront recouverts d’une housse sur laquelle sera éparpillée une kyrielle de petits et grands coussins. Mais en la matière, Khansaa Amraoui sonne le glas de la surcharge orientale. Fini la passementerie et le perlage. Il en va de même pour les lourds rideaux remplacés par des stores bateaux épu­rés. En revanche, les tissus al khéréb, la broderie de Fès ou de Rabat font un retour remarqué et remarquable. L’ajout de poufs carrés (starmia) est également bien vu.

Côté lustrerie, on privilégiera le cris­tal non coloré avec des appliques en dé­clinaison. «L’abandon des blocs de coin volumineux est à noter. On peut toutefois en conserver un seul dans un angle morte conseille Khansaa Amraoui, laquelle est aussi en faveur de la pose de ta­bleaux de calligraphies.

Le salon européen de notre villa se situera face au jardin, voire l’éventuel­le piscine. De larges baies vitrées sépa­reront les univers extérieur et intérieur. On baignera alors dans une ambian­ce propice à l’évasion, voire la médi­tation. Ce salon aura une forme en L et oscillera entre 6 et 10 places. En gui­se de fauteuil, on optera plutôt pour une méridienne.

«Afin d’octroyer une touche jeune et dynamique à cet espace, on peut éparpiller de grands coussins sur un tapis Art Déco »

, conseille Khansaa Am­raoui, laquelle n’oublie pas de dispo­ser une table basse transparente agré­mentée de livres et de bougies. « Le de­sign contemporain et le cuir blanc sont très tendance», conclut notre experte. Vu que l’on jouit de beaucoup d’es­pace, l’installation d’un home cinéma haut de gamme avec un traitement acoustique approprié n’est pas un luxe. Deux grands fauteuils de relaxation sont les bienvenus et pour trancher avec l’ensemble, les murs seront habillés de papiers peints.

Concernant le fameux coin feu, il va sans dire que la cheminée sera majes­tueuse. Face à elle, on disposera un sa­lon européen composé d’un canapé 3 places avec deux fauteuils clubs dans des tons foncés. On pourra aussi ad­joindre un meuble décoratif avec quelques beaux livres car la biblio­thèque pure trouvera davantage sa pla­ce dans le bureau du maître de maison. Notre architecte d’intérieur imagine bien aussi une cheminée centrale cein­te d’un salon circulaire habillé d’im­primés floraux. « S’il nous reste de l’es­pace, on peut tout à fait envisager d’in­clure une fontaine murale contemporaine ou un micro jardin avec galets», conseille Khansaa Amraoui, laquelle voit bien du parquet en bois massif, du Compacto ou encore du marbre au sol, de la pier­re taillée, du tadelakte ou du papier peint sur les murs, voire des panneaux en fibre de verre ou en bambou.

Quant aux rideaux, elle conseille la pose de stores verticaux géants. Contrairement aux appartements, la salle à manger prendra ici toute son im­portance. Pour un service à l’occiden­tal, on l’occupera comme il se doit, ce­pendant qu’une réception purement marocaine aura lieu dans le salon beldi. Par ailleurs, au quotidien, un coin repas spécifiquement réservé aux ha­bitants côtoiera l’ensemble.

 

Cliquez-ici pour télécharger l’interview